De nos jours, il est de plus en plus nécessaire de passer à un nouveau modèle constructif basé sur des matériaux renouvelables pouvant être extraits de la nature. Cet objectif implique à son tour l’engagement en faveur d’une exploitation et d’une consommation responsables afin de ne pas affecter les mêmes erreurs du passé. C’est là tout le but de la construction des chalets en bois en Haute-Savoie. De plus, qui n’a jamais revé d’entamer la construction de chalet à Chamonix.Beaucoup voient maintenant dans le bois un moyen possible d’avancer dans ce sens et il devient nécessaire de diffuser des connaissances sur ce matériau pour savoir comment le comprendre, le traiter et l’utiliser avec respect.

La réglementation autour du bois

L’organisation internationale FSC Forest Stewardship Council, réunit à la fois des entreprises consommant du bois et des entreprises de commercialisation du bois, ainsi que des représentants d’organisations environnementales soucieuses de la déforestation et de la dégradation de l’environnement. Son siège espagnol a décidé, début 2017, de réunir un groupe de sociétés et d’architectes dans le but d’éliminer certains des mythes associés à l’utilisation du bois dans la construction. Après plusieurs réunions avec des leaders du secteur, une enquête nationale a été mise au point pour les architectes et autres professionnels. Deux groupes d’opinion ont été organisés, l’un composé d’experts et l’autre de consommateurs.

En conséquence, il a été décidé de rassembler toutes les informations dans un livre qui répondrait aux questions posées par les professionnels et les citoyens. En ce sens, ils ont décidé de publier deux textes différents : un manuel avec des prescriptions techniques pour les professionnels et un guide plus informatif pour les citoyens ordinaires. 

Le manuel 

Le manuel est structuré en trois parties différentes. La première traite de la question de la durabilité du bois dans la construction, en tenant compte de son cycle de vie, de son empreinte écologique et de sa contribution à l’amélioration des conditions découlant du changement climatique. La seconde traite de la problématique des bois tropicaux et de l’utilisation d’essences commerciales moins connues. Le troisième comprend un ensemble de connaissances techniques nécessaires à la construction en bois.

Le guide commence par l’un des points qui intéressent le plus les consommateurs, la différence économique entre les systèmes de construction. Il établit une comparaison entre le prix du bois et d’autres éléments classiques tels que le béton ou l’acier. Il aborde également les avantages de la construction avec ce matériau, en mettant l’accent sur la durabilité, et collecte des informations sur d’autres sujets connexes tels que la certification ou les risques de déforestation.